Hello,

Je m’appelle Anita, j’ai 28 ans et je suis la créatrice d'un blog consacré aux voyages  et la géologie : La Cabane Nomade .

J'avais 20 ans lorsque j'ai entrepris mon premier voyage: un voyage d’études en Oregon qui va durer près d’un an et qui a été le premier d’une longue série d’aventures que je continue à vivre aujourd’hui.
Qu’est-ce qui m’a poussé à partir la première fois ? Je crois que j’ai toujours aimé voyager et découvrir de nouvelles cultures.  Toute petite déjà, mes parents me trimballaient avec eux durant leurs voyages. Cette année d’études à l’étranger, j’y pensais depuis mes années lycée. C’est un rêve que j’ai décidé de réaliser, peu importe la destination. Il y avait des possibilités d’échanges avec l’Oregon avec ma fac, alors je suis partie là-bas, sans vraiment connaître cette région des USA. Plus précisément, je suis partie étudier à l'Oregon State University à Corvallis.

Si vous n'avez jamais fait l'expérience d'étudier à l'étranger, ce que je vais vous dire va peut-être vous sembler exagéré. Je ne peux pas vous blâmer, car moi-même je n’imaginais pas à quel point cette année à l’étranger allait me changer la vie… jusqu’à ce que je franchisse le pas. Etudier à l’étranger n’est pas un simple voyage ou une expérience. C’est une vie entière qui est déracinée et placée dans un pays nouveau, où nous ne parlons pas bien la langue et dont nous ne maîtrisons pas forcément les coutumes. C’est rencontrer des gens géniaux avec qui vous partagerez des moments incroyables et qui deviendront peut être des amis pour la vie. C’est aussi l’occasion de vivre une vie à 200 à l’heure, riche en découvertes de soi et de nouvelles passions inimaginables !

Voici ce que cette année d’études en Oregon a apporté dans ma vie :

1)     La débrouillardise et la capacité à s’adapter

Mon aventure s’est déroulée en Oregon, au cours d’un échange universitaire. Et cette année d’études à l’étranger, je l’ai tellement désirée ! Avant de partir, on apprend déjà à se débrouiller par soi-même en faisant les démarches pour partir justement. Cela ne se fait pas sur un coup de tête. Il faut bien se renseigner sur les démarches pour pouvoir partir au cours de ses études : dossier universitaire sérieux, passer un test de niveau de la langue, préparer les ressources budgétaires, demande de visa... Il faut se préparer un an à l’avance.

Une fois sur place, vivre loin de sa famille et ses amis et en dehors de ses habitudes peut en déconcerter certains, mais c’est très stimulant. En sortant de son cocon, on tend à faire ses propres choix au quotidien et gagner en liberté. On devient plus indépendant et plus responsable aussi. Cela se passe parfois en faisant des gaffes bien évidemment, comme descendre au mauvais arrêt de bus et se retrouver complètement perdu dans une ville qu’on ne connaît pas, ou oublier son passeport le jour de son départ en avion… C'’est la vie ! On apprend de ses erreurs et, plus tard, on en rit!

Côté vie sociale, j’ai dû apprendre à me faire un nouveau cercle d’amis. Rencontrer de nouvelles personnes avec lesquels je n’avais pas grand-chose en commun (au départ), mis à part être étudiant, et finir par se construire son réseau d’amis. En gardant un esprit ouvert et disponible en voyageant, il est très facile de rencontrer de nouvelles personnes, très différentes, découvrir les amis des amis etc…

2)     Une langue en plus

Parler plusieurs langues aujourd’hui est un atout indéniable. En partant vivre en Oregon, je me souviens avoir galéré pour construire mes phrases en anglais au point de ne pas pouvoir suivre de conversation les premiers jours (à l’école en France, j’ai surtout appris à lire et comprendre l’anglais, pas vraiment à le parler). Mais on s’en sort très rapidement, à force d’entendre une langue et de l’utiliser au quotidien : quand on fait ses courses, quand on va en cours, quand on croise quelqu’un dans la rue, en soirée… Ca va tellement vite que je me suis même surprise à faire des rêves en anglais au bout de quelques mois seulement ! Vivre dans un pays étranger est certainement le meilleur catalyseur pour apprendre une langue !

3)     Expérimenter un autre système d’éducation

Etudier à l’étranger m’a permis de découvrir un tout autre système d’éducation que le mien. Le système d’éducation américain est très différent du système français. Le choix des cours est plus libre, on peut mélanger plusieurs types de cours telles que la physique quantique et la psychologie des enfants. Il y a une multitude de cours possible ! Pour ma part, j’avais choisi essentiellement des cours de géologie et d'environnement, en major, avec des cours de géographie de l’Asie et des cours de chant, car cela me passionne. Ce choix ne m’aurait jamais traversé l’esprit en France où le programme d’une formation est déjà fixé.
La manière dont fonctionne un cours aux USA diffère de la façon française, les cours sont beaucoup plus appliqués et collaboratifs; ateliers de travail, réflexions en groupe, présentations orales fréquentes, étude de cas concrets... alors qu'en France c’est beaucoup plus théorique et individualiste !

4)     Se découvrir de nouveaux intérêts

Vivre loin de notre routine permet de découvrir de nouvelles possibilités. C’est un peu par hasard que j’ai découvert mon intérêt pour la danse sur place. J’ai eu l’occasion de m’essayer à plusieurs styles de danses différentes : hip-hop, salsa, contemporaine, jazz, rock, swing… grâce aux activités proposées par l’université. Et j’ai aussi découvert les groupes de chant a capella qui rythmaient les allées du campus toutes les semaines.
Pas sûre que j'aurais essayé ces activités ailleurs ou dans un autre contexte!

5)     Etre l’ambassadeur de son propre pays

Quand tu arrives dans une université en tant qu’étudiant étranger, tu représentes ton pays. Ta nationalité t’attirera parfois la curiosité des personnes sur place, qui viendront te questionner sur ton pays ou pratiquer ta langue maternelle avec toi. C’est plutôt fun, car c’est aussi l’occasion de découvrir comment ton propre pays est perçu de l’extérieur et de valider ou non les nombreux clichés qui existent sur ton pays. Par exemple, la France est le pays du romantisme (« Oh Paris ! So romantic ! » à dire avec des yeux émerveillés), du camembert et des français qui ont une hygiène à revoir (il paraîtrait qu’on ne se lave pas tous les jours…)… Je ne m’étais pas rendue compte de ces facettes-là de mon pays. (rires)

J’ai également apprécié l’expérience de donner des cours de langues et de culture française à des étudiants américains. Mais aussi participer à la réalisation de soirées à thème culturel. C’est formidable de pouvoir partager un peu de sa culture à l’étranger.

6)     Découvrir le monde et se faire de nouveaux amis de tout horizon

Etudier à Corvallis m'a permis de découvrir l'Oregon et ses habitants très amicaux. L'Oregon est une formidable région des USA, qui recèle une variété de paysages qui raviront tous les amoureux de la nature. Composé de sept régions différentes, elle a une côte océanique, des montagnes, des vallées, de hauts déserts, des villes et villages, et bien plus encore...

Etudier à l’étranger, ce n’est pas seulement rencontrer les personnes originaires du pays. C’est aussi rencontrer d’autres étudiants étrangers comme toi, venus de tous les continents. J’ai vécu dans une résidence internationale, j'y ai rencontré des jeunes de toutes les nationalités. Découvertes culinaires et l’apprentissage d’une multitude de langues garantis !

Certaines de ces personnes sont aujourd’hui des amis très proches que je revois toujours actuellement, même s'ils sont parfois loin. Mais c'est un excellent moyen de pouvoir voyager sur tous les continents !

7)     Se découvrir des ressources insoupçonnées et en ressortir grandi

Vous l’aurez compris, ma vie d’étudiante en Oregon fut intense : une multitude de rencontres, des fêtes et des évènements chaque semaine, des road trips aux USA dès que des jours se libéraient... Je garde beaucoup de beaux souvenirs ! J’ai aussi vécu un évènement douloureux : faire face au deuil d’un membre très proche de ma famille. Je ne vous cache pas que ce fut une épreuve difficile, surtout à distance. J’ai eu la chance d’avoir été bien entourée et soutenue. Dans ces moments-là, on possède tous en nous le pouvoir de surmonter les difficultés, même si on ne le réalise pas bien sur le moment. Cette épreuve m’a fait réaliser à quel point la vie est précieuse, et qu’on oublie parfois de vivre une vie qui vaut la peine d’être vécue. Vraiment, cette année fut intense ! Elle m’a rendu plus riche et j’en suis sortie grandie, ça c’est clair !

Et après ?

A la fin de cette folle année d’études en Oregon, j’ai été heureuse de pouvoir retrouver ma famille et mes amis. Par contre, le retour à mon ancien mode de vie fut le plus difficile pour moi. Comment se replonger dans sa vie d’avant, après avoir vécu une année aussi intense ? Je me suis sentie incapable de m’enfermer dans une routine, et j'avais toujours cette volonté de faire et découvrir plein de nouvelles choses ! Un moment d’adaptation a été nécessaire avant de trouver mon nouvel équilibre entre celle que j’étais devenue et mon environnement présent.

Ma vision sur la vie, sur le monde, mes envies futures et mon mode de vie ont changé. Apprendre sans cesse et explorer sans limite est devenu mon credo !

Maintenant, je peux dire que faire des études à l’étranger fut l’une des meilleures décisions que j’ai prises dans ma vie. A ceux qui hésitent à partir : n’ayez pas peur de réaliser vos rêves, écoutez votre petite voix qui vous appelle à l’aventure et surtout… FONCEZ ! Le monde vous attend !

Laisser un commentaire